août 17

4 comments

Comment organiser sa cuisine pour rééquilibrer son alimentation

Vous avez pris du poids cet été, n’est-ce pas ? Vous vous sentez peut-être même boudinée dans vos pantalons.

Mais ne vous inquiétez pas, c’est normal.

C’est pareil pour tout le monde. Les apéros et barbecues ont eu raison de nous. Tout simplement.

Toutefois, vous aimerez bien que les conséquences de ces excès disparaissent. Et surtout, avant que vos collègues vous demandent si vous êtes tombée enceinte !

Eh bien vous savez quoi ?

J’ai peut-être une technique pour vous. Pour vous aider à éliminer ce ventre. Mais aussi pour pouvoir vous sentir plus à l’aise dans vos vêtements.

Utilisez donc cette rentrée pour repartir sur de bonnes bases. Des bases qui vous serviront toute votre vie et vous profiteront.

Je sais ce que vous pensez…

Maigrir c’est difficile… C’est quelque chose d’insurmontable. De fastidieux. Et que gravir l’Everest en chaussettes serait plus facile que de chercher à perdre ce poids.

Rassurez-vous, c’est bien plus facile que vous ne le pensez.

Rééquilibrer votre alimentation est aussi simple que de résoudre un puzzle à 4 pièces.

  1. Compter ses calories ? On oublie.
  2. Supprimer le chocolat ? Surtout pas !

Le plaisir est la simplicité sont de mise.

Et l’un comme l’autre, ils sont capitaux pour garder la motivation et atteindre votre objectif.

Vous l’aurez compris, tirez un trait sur les régimes et pilules magiques. Leur seul super-pouvoir est de faire fondre votre livret A !

Ici, vous allez apprendre comment ranger vos placards pour y accueillir vos nouveaux partenaires minceur : des produits naturels et bruts !

Mais avant de rentrer dans le vif du sujet, voici quelques notions de base à connaître. Car le rééquilibrage alimentaire, c’est un mode de vie. Une pratique qui se transmet de génération en génération. Une recette secrète de santé et de longévité !

Cet article participe à l’évènement “Comment bien préparer sa rentrée” du blog Les astuces de Mylène. Et que si votre cuisine ressemble à Bagdad sous l’ère de George Bush, je vous conseille de lire son article : désencombrer sa cuisine en 7 étapes.

Vos nouveaux meilleurs amis

Comme à chaque rentrée, qu’elle soit scolaire ou professionnelle, c’est l’occasion de rencontrer de nouvelles têtes.

Alors, laissez-moi vous en présenter quelques-unes :

Légumes verts rigolos

Le bouclé, c’est Mr Brocoli.

Celle qui a pris la grosse tête, c’est Mme Melon.

Celle qui a l’air toujours en colère, c’est Mme Tomate.

En revanche, méfiez-vous du monsieur avec un peu d’embonpoint, Mr Patate. Il fait partie de la famille Tubercule. Ils sont très susceptibles.

Si vous ne les faites pas cuire à la vapeur douce avec leur peau, ils se révolteront. Faisant grimper votre glycémie. Déclenchant par la même occasion le stockage des graisses.

Les légumes verts seront donc vos nouveaux meilleurs amis. Vos atouts pour vaincre les kilos et terrasser la balance. Parce que grâce à leurs teneurs élevées en fibres on peut les décrire comme des super-héros du quotidien.

En les consommant, vous allez bénéficier d’une sorte de gel dans votre estomac. Ce qui ralentira la transformation de vos aliments en glucose (le sucre sanguin, dont vos cellules raffolent).

L’image est loin d’être sexy, seulement, plus ce processus est lent, moins vous stockerez du gras !

Pour en profiter pleinement, remplissez-y simplement la moitié de votre assiette du midi et du soir par ces délicieux mets colorés.

 

Je suis gras, mais c’est de la bonne graisse !

Je comprends parfaitement que vous assimilez les lipides à votre graisse abdominale. Et je pense qu’on s’est tous, un jour, tourné vers un aliment allégé en matière grasse, je me trompe ?

Toutefois, manger gras ne signifie pas stocker du gras. Ça ne fonctionne pas comme ça. Et heureusement !

Tout comme manger des myrtilles ne vous rendra pas bleu !

De plus, sachez que les graisses sont vitales. Sans elles, vous mettez votre vie en péril. Littéralement.

  • Risque de carences en vitamines A, D, E, K. Ce qui s’avère être une catastrophe pour votre santé et votre tour de taille.
  • Risque de détraquer vos hormones. Au point de perdre vos règles si vous le supprimez totalement.
  • Mais en plus, il peut vous aider à perdre votre petite bouée que vous haïssez tant.

Ainsi, voici les graisses à privilégier :

  • Avocats
  • Amandes
  • Huile d’olive
  • Huile de colza
  • Graines de chia
  • Noix de Grenoble
  • Graisse d’oie et de canard
  • Huile de noix de coco vierge
  • Poissons gras (sardines, saumons, harengs, flétan)
  • Œufs bio ou de poules élevées en plein air (code 0 et 1)

Tout en évitant celles-là :

  • Huile de pépin de raisin et de tournesol (trop riche en oméga-6)
  • Graisse du thon (un des poissons les plus contaminés au mercure)
  • Œufs de poules élevées en cage (code 2 et 3 – elles sont nourries aux céréales)
  • Biscuits et gâteaux industriels (très mauvais gras pour la santé et le tour de taille)
  • Viandes grasses de la filière classique (animaux nourris aux céréales, souvent maïs ou soja. Beaucoup trop riche en oméga-6)

 

Acceptez-les comme ils sont

La nature fait tellement bien les choses. Vous ne trouvez pas ?

Regardez un peu :

Une graine pénètre dans la terre. Lentement, grâce à l’eau et le soleil, la germination débute.

Très vite, une racine se forme et la plante commence à sortir du sol.

Elle grandit. Ses feuilles vertes permettent de la faire croître.

Des bourgeons pointent leur nez. Se métamorphosant en fleur. Lesquelles se feront butiner par des abeilles pour produire un doux nectar sucré.

Plus tard, cette même fleur finit par faner. Laissant emporter sa semence par le vent. Ou créant un fruit juteux ou un légume aux formes parfois rigolotes.

La nature est magique et nous fournit se dont nous avons besoin pour vivre et bénéficier d’un poids idéal.

Aucun être vivant n’est en surpoids, s’il se contente de manger des produits bruts. Aucun.

une marmotte en surpoids qui mange
Mise à part cette grosse marmotte, mais elle a une bonne excuse : l’hibernation

Chez les humains, c’est la même chose. Les peuples ayant survécu à l’industrialisation n’ont pas de problèmes de poids ou de maladies.

De même, seuls les animaux domestiques sont obèses. À cause du bout de pain et des restes de nourriture transformés qu’on leur donne. Pensant leur faire plaisir.

Alors, pour votre tour de taille et votre santé, limitez les aliments ultra-transformés. Même si entre nous, une soirée pizza n’a jamais tué personne !

Comprenez simplement qu’un poulet rôti sera toujours plus bénéfique que des nuggets en forme de croissant de lune.

Bien, après ces quelques conseils de base pour débuter un rééquilibrage alimentaire, passons maintenant en cuisine pour y ranger vos placards.

 

Si vous êtes tenté…

… c’est parce qu’ils sont dans vos placards !

Évidemment.

À votre avis, que se passerait-il si vous n’avez pas de cookies et que vous avez un petit creux ?

  • Vous parcourrez plusieurs kilomètres en voiture pour dévaliser le rayon du supermarché ?
  • Peut-être que vous utiliserez vos talents de cuisinière pour en préparer une fournée ?
  • Ou croquerez-vous simplement dans cette pomme qui commence à flétrir ?

J’ai ma petite idée.

Car plus ça vous demandera d’effort, moins vous aurez envie d’en manger. Et, comme par miracle, cette pomme deviendra plus appétissante que d’habitude ! En dépit de sa peau ridée.

C’est pourquoi vous devez veiller à ce que votre demeure soit dépourvue de tentation.

Un lieu où votre objectif peut être atteint sans craindre d’entendre le cookie vous susurrer à l’oreille de le croquer !

Et là, j’entends déjà des voix s’élever :

  • Oui, mais moi j’ai des enfants, ce n’est pas possible !
  • Et pour les apéros improvisés ? Je fais comment si je n’ai pas mes Berlin Monaco à l’emmental ?

Oh les belles excuses !

Tout d’abord, rien ne vous empêche de réaliser des biscuits pour vous-même vos enfants. Voire de les fabriquer avec eux. Ce qui leur permettra d’apprendre les bonnes bases alimentaires. Et leur inculquera le goût de la cuisine, afin d’éviter qu’ils se nourrissent de nouilles japonaises à faire réchauffer au micro-ondes !

Et pour ce qui est des apéros, des alternatives existent :

  • Bâtonnets de légumes trempés dans du houmous ou guacamole maison.
  • Des mélanges noix/amandes et fruits secs.
  • Voire des cacahuètes en coque.

Parce que finalement, pourquoi viennent vos invités ?

Pour vos chips saveur poulet ou pour passer un moment avec vous ?

Oui, cette question a déjà brisé des amitiés !

Bien, sans plus tarder, passons maintenant à la pratique.

 

Organiser ses placards

Comme je l’ai sous-entendu, l’être humain est faignant. On cherche naturellement la simplicité et l’accès rapide. Ce n’est pas pour rien si les MacDo poussent à tout bout de champ. Ou si les plats préparés font fureur.

Nous sommes des flemmards inconditionnels.

Mais vous savez quoi ?

C’est une excellente chose. Car en facilitant l’accès à la bonne nourriture, tout en complexifiant celle qui nuit à votre objectif, vous allez maigrir plus rapidement.

Vous êtes prête ?

Alors voici comment procéder pour vos placards :

Vous devez éliminer au maximum les produits industriels suivant :

  • Biscuits salés. (crackers et autres gâteaux apéritifs)
  • Conserves cuisinées. (ravioli, cassoulet)
  • Soupes déshydratées.
  • Biscuits et gâteaux.
  • Barres chocolatées.
  • Huile de tournesol.
  • Pâtes ou riz blanc.
  • Sucreries.

Mais pourquoi diable enlever ce qui est bon ?!

Oui, je comprends, c’est difficile. Voire inimaginable de vivre sans eux.

Pourtant, malgré leur douce saveur sucrée, l’impact sur votre santé laisse un goût amer.

Ces produits sont ultra-transformés et souvent riches en sucre. Même les soupes de légumes.

Ingrédients d'une soupe de légume industriels
Knorr Soupe Liquide Velouté de 9 Légumes (OpenFoodFacts.org)

Si je vous demande de les éliminer de vos placards, ce n’est pas pour me faire plaisir.

Les glucides de ces aliments se transformeront rapidement en glucose. Ce qui facilitera le stockage des graisses.

Mettant à mal votre estime et confiance en vous.

Et au fil des années, votre pancréas, l’organe en charge de réduire le taux de sucre sanguin, en aura par-dessus la tête de ce travail de forcené.

Il risque de demander sa retraite anticipée, laissant derrière lui un petit souvenir de ces délicieux repas industriels : un diabète de type II.

De plus, les graisses utilisées sont rarement de l’huile d’olive bio produite dans le sud de la France. Mais de l’huile de palme détruisant l’habitat des orangs-outans. Moralement, ce n’est pas terrible.

Mais si la survie des singes vous laisse de marbre, sachez que les industriels utilisent régulièrement de l’huile de tournesol. Sa richesse en oméga-6 participe à votre surpoids.

La cerise sur le cake, c’est que certaines de ces huiles sont hydrogénées. (Comprenez-là que des sorciers en blouses blanches transforment ces huiles liquides en corps gras semi-solide. Plus facile à manipuler)

Et bien sûr, modifier Mère Nature a des conséquences. Ces huiles élèvent les marqueurs inflammatoires. Ce qui augmente les risques de maladies, comme les cancers, le surpoids, le diabète ou divers troubles cardiovasculaires.

Vous voulez toujours un Curly ?

Replacez simplement ces produits par :

  • Chocolat noir. (70 % minimum pour les tablettes. 100 % pour le chocolat en poudre)
  • Huiles vierges et de première pression à froid. (colza, d’olive et de noix de coco)
  • Conserves de poissons gras (sardines, maquereaux) à l’huile d’olive vierge.
  • Herbes et épices. (herbes de Provence, curry, basilic, paprika, cannelle…)
  • Céréales complètes. (riz, pâtes, flocons d’avoine, quinoa, sarrasin
  • Conserves de légumes frais. (haricots verts, asperge)
  • Oléagineux sans sels. (amande, noix, cacahuète)
  • Légumineuses. (haricot sec, lentilles, tofu, pois)
  • Œufs de poule. (bio ou élevé en plein air)
  • Diverses graines. (tournesol, de chia)
  • Ail, oignons.

Mais vos placards ne sont qu’une partie de votre garde-manger. Le plus gros risque situe au rayon frais. Là où les industriels s’en donnent à cœur joie !

 

Organiser son frigo et congélateur

Dans les rayons frais, de nouveaux aliments y poussent chaque année. Créant des saveurs originales pour satisfaire Mr Occidental toujours en quête de sensations fortes. Dernière en vogue : les glaces aux brownies.

Pour y voir plus clair, voici le ménage à effectuer.

Vous devez éliminer au maximum les produits industriels suivant :

  • Surgelés. (poissons et viande panés, glaces, sorbet…)
  • Sauces. (sauce vinaigrette, mayonnaise, Ketchup)
  • Sodas et jus de fruits.
  • Plats préparés.
  • Lait de vache.
  • Charcuteries.

Pour les remplacer par :

  • Légumes frais de saison. (concombres, courgettes, tomates, laitues, carottes…)
  • Poissons gras. (saumon, hareng…) et non gras (colin, raie…)
  • Fruits surgelés. (framboises, mûres…)
  • Volaille. (poulet, dinde, gibiers)
  • Lait végétal. (soja, amande)

Simple, n’est-ce pas ?

Bien, passons à la conclusion afin de vous réconforter sur certains points.

 

Faites-vous plaisir !

Ce que je viens de vous dévoiler doit représenter un idéal vers lequel tendre. Mais rassurez-vous, vous pouvez très bien atteindre votre objectif en gardant un bac de glace dans le congélo ou un bout de saucissons coincé entre deux yaourts à la vanille.

Moi aussi, j’achète parfois des produits ultra-transformés. Même si je sais que c’est néfaste pour ma santé.

Pourquoi ?

Parce que je sais aussi qu’aucun aliment ne détient le pouvoir de faire grossir.

Aucun. Car c’est un tout.

C’est votre alimentation globale qui détermine le chiffre sur la balance. Pas un pauvre carré de chocolat.

Maintenant, si c’est important pour vous et que vous désirez être rigoureuse, dans ce cas suivez à la lettre mes recommandations. Et faites-vous plaisir lors de vos soirées entre amis.

Toutefois, vous devez faire attention.

Vouloir réaliser quelques changements, c’est bien. C’est excellent même.

Seulement, allez-y doucement. Modifier son alimentation du sol au grenier en quelques jours risque de vous mener à l’échec.

On connaît tous une personne qui a déjà dit :

« lundi, je me mets au régime ! »

Et le lundi soir, on la retrouve avachie sur le canapé à finir un paquet de chips devant les anges de la télé-réalité !

Vous ne devez pas oublier que, lorsqu’il s’agit de nourriture, l’aspect psychologique est important.

Et que certaines émotions déclenchent le besoin de sucre.

Ce qui explique pourquoi l’odeur d’un croissant pur beurre vous fait craquer. Ou que vous ne pouvez pas vous empêcher de décimer toute la population d’un paquet de cookies…

Mon conseil est donc le suivant :

Plutôt que de démarrer par enlever de « mauvais » aliments, commencez par en ajouter de meilleurs !

En y allant progressivement, vous mettez toutes les chances de votre côté. Et d’ici 3 mois, vous verrez que le chemin parcouru en valait la peine.

Et dans un an, vous serez surprise de retrouver une silhouette que vous n’avez pas vue depuis des années !

Qui suis-je ?

Jonathan RICHARD - conseiller en alimentation

Suite à des problèmes de santé, je suis passé d'un état de surpoids (90 kg) à sous-poids (55 kg) en moins d'un an.

C'est à ce moment-là que j'ai décidé de reprendre ma vie et ma santé en main. J'ai commencé à m'intéresser au développement personnel ainsi qu'à la nutrition. Cette dernière m'a tellement plu que j'ai poursuivi mes études dans ce domaine !

Aujourd'hui diplômé, j'aide les femmes à perdre du poids durablement, sans régime et sans frustration grâce au rééquilibrage alimentaire.


Tags


  • Bonjour Jonathan,
    Je viens de me rendre compte en parcourant ton blog que je ne t’avais pas laissé de commentaire pour te remercier pour ton article ! (je n’ai pas été éduquée comme ça 😉 )

    J’ai vraiment apprécié ta façon d’écrire simple et efficace.
    Je trouve aussi comme toi que nous manquons d’éducation alimentaire.
    A force de manger vite, nous en avons oublié l’essentiel, la substance même de ce qu’est « se nourrir ».
    C’est pourquoi j’ai autant apprécié ta participation à mon carnaval d’articles.
    Merci infiniment d’avoir pris le temps d’écrire et d’expliquer que bien se nourrir ne veut pas forcément dire souffrir…
    Même si je n’ai pas spécialement de problème de poids (hors périodes de fêtes mais bon…. je n’appelle pas ça un problème), je souhaite faire attention à mon alimentation.
    Donner ce qu’il y a de meilleur à mon organisme.
    Je passerai donc désormais par ton blog pour m’éduquer sur ce point.

    Merci encore pour ton travail.
    J’espère que nous aurons encore l’occasion de travailler ensemble.

    Bonne continuation et à bientôt !

    • Merci pour ce gentil mot.
      Ça me va droit au cœur !

      Et oui, même sans problème de poids, faire attention à ce qu’on mange est aussi un moyen de préserver son capital santé. De vivre plus longtemps et de profiter davantage de la vie.

      À bientôt Mylène

  • Je découvre ton blog grâce au carnaval de Mylène. Je partage ta vision des choses.
    J’adore tes meilleurs amis, mais pourquoi Mme tomate est-elle énervée ?
    Blague à part, je suis d’accord pour dire que la meilleur façon de ne pas manger de produit industriel c’est de ne pas en acheter ! Et si pas rassurer quelques personnes, il n’y a pas de gâteau industriel ni de crackers à l’emmental chez nous et mes enfants vont très bien ! Ils ont le droit à un paquet de gâteau pour les vacances et ça les rends super heureux !!! Par contre le chocolat en barre descend à une vitesse folle et pour l’apéro ils adorent les cacahuètes à éplucher (et comme il faut les éplucher, ils en mangent moins).
    Bonne continuation

    • Bah parce qu’elle est rouge comme une tomate !

      Oui, les enfants s’adaptent à tout (même les grands d’ailleurs)
      Le truc, c’est que certaines personnes donnent des aliments industriels à leurs enfants, car « ils n’aiment que ça ». Mais c’est justement parce qu’ils sont habitués à consommer ce genre de nourriture. C’est un peu le serpent qui mord sa queue !

      Non, mais je te rassure, le chocolat, c’est pareil pour tout le monde ! À croire qu’ils disparaissent pendant la nuit !

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
    >