novembre 23

0 comments

Est-ce que vous devez vous ruiner pour bien manger ?

C’est un scoop pour personne. Tout le monde le sait : manger sainement, ça coûte cher.

Le truc ?

C’est que ce n’est pas forcément la vérité vraie !

Je pense que nous avons plusieurs idées reçues, qui nous amènent à penser que, par exemple, les légumes verts, c’est hors de prix. Ou qu’il faut obligatoirement manger bio, pour manger bien.

Alors pour en avoir le cœur net, j’ai décidé de prendre mes dépenses et de comparer avec une alimentation non adaptée pour notre corps. Favorisant surpoids et problèmes de santé.

Car finalement, l’alimentation, c’est quand même le deuxième poste de dépense. Mais c’est surtout le premier pilier d’une vie longue en pleine santé.

Alors est-ce qu’il y a que les riches qui peuvent bien se nourrir ? Ou est-ce que ceux qui n’ont pas trop les moyens peuvent manger sainement et équilibré ?

Réponse tout de suite :

 

Manger sainement, ça veut dire quoi ?

Avant de commencer, mettons les points sur i. (et les barres sur les t)

Car manger sain et équilibré, c’est surfait. Tout le monde à sa définition. Et c’est difficile d’en donner une exacte. Alors je vais vous donner la mienne.

Manger sainement, c’est :

  • Limiter les produits industriels.
  • Choisir des céréales complètes.
  • Acheter des fruits et légumes de saison.
  • Consommer des légumes à chaque repas.
  • Manger majoritairement des aliments d’origine végétale.
  • Se tourner vers des aliments bruts ou normalement transformés.

➡️ Voir : 4 semaines de repas pour faire un rééquilibrage alimentaire

Je ne dis pas que c’est parfait.

Je dis juste que c’est faisable et un bon compromis entre plaisir et santé.

Mais tout ça, ça a un prix.

Toutefois, je pense que ma vision d’une alimentation saine permet de payer moins cher à la caisse, tout en préservant sa santé et son tour de taille.

Commençons par le début :

 

Combien coûte un petit-déjeuner sain et équilibré ?

Pour cette partie, je vais prendre 3 exemples :

  • Le mien.
  • Le petit-déjeuner classique du français.
  • Et un autre sain et équilibré, mais qui se rapproche du traditionnel.

Mon petit-déjeuner healthy me coûte 1,64 €

Oui, j’ai l’impression que mon poste de dépense principale se trouve dans ce repas matinal !

Chaque matin, je mange :

  • 15 grammes de noix (3 noix) = 30 centimes (non décortiqué ça revient moins cher, mais comptez 50 % de perte)
  • 270 grammes de bananes (2 bananes) = 52 centimes.
  • 8 grammes d’huile de coco. (une cuillère à café) = 14 centimes.
  • 15 grammes de graines de chia (deux cuillères à café) = 17 centimes.
  • 5 grammes de mélange de graines. (une cuillère à café) = 7 centimes.
  • 5 grammes de cacao en poudre 100 % (une cuillère à café) = 4 centimes.
  • 13 grammes de beurre de cacahuète (une cuillère à café) = 14 centimes.

Ça me fait une espèce de bouillie de banane.

Visuellement, ce n’est pas top. Mais j’adore !

idée de collation pour rééquilibrage alimentaire

Avec ceci je bois du thé vert = 26 centimes par tasse.

Total : 1,64 €

Total sur la semaine : 11,48 €

Passons maintenant au petit-déjeuner classique pour voir si le prix est plus ou moins cher.

 

Combien coûte le petit-déjeuner classique d’un français ?

On est d’accord :

  • Baguette beurrée.
  • Jus de fruits.
  • Café sucré.

C’est le classique.

Certains y ajouteront un croissant le dimanche.

D’autres préfèrent la confiture ou du Nutella. Et bien sûr, le prix grimpera en fonction.

Pour l’heure concentrons-nous sur la tradition :

  • 1/2 baguette = 45 centimes.
  • 200 ml de café = 22 centimes.
  • 2 carrés de sucre = 1 centime.
  • 200 ml de jus de fruits = 34 centimes.
  • 15 grammes de beurre = 10 centimes.

Total : 1,12 €

Total de 7,84 € par semaine.

C’est difficile à chiffrer. Mais je pense qu’on s’approche de la moyenne.

J’ai choisi des aliments de marque distributeur Intermarché, sauf la dosette de café de chez Tassimo.

Maintenant, il y a un facteur à prendre en considération.

C’est que mon petit-déjeuner est riche en protéine et fibres. Deux nutriments qui évitent les fringales de la matinée.

Tandis que le second est orienté sucre. Ce qui favorisera l’élévation brutale de votre glycémie. Et un passage en hypoglycémie 2 à 4 heures après.

Pic de glycémie - petit-déjeuner anti-fringale

Et là ?

Vous aurez tendance à vous jeter vers un en-cas sucré.

  • Deux brownies ? 40 centimes.
  • Un croissant ? Rajoutez 90 centimes.
  • Une barre Gerlinéa ? Déboursez 1,82 €.

Donc finalement ?

Un petit-déjeuner sain et équilibré peut revenir moins cher. Mais participe à votre santé et vous aide à mincir.

Rééquilibrer votre petit-déjeuner est donc la première chose à faire pour perdre du poids « gratuitement »

Mais mon petit-déjeuner ne vous convient peut-être pas.

Et vous souhaitez vous rapprocher de votre petit-déjeuner habituel.

Aucun souci. Vous pouvez. Et pour cela, vous allez utiliser les ingrédients que j’utilise dans mon guide pour un petit-déjeuner anti-fringale.

 

Combien coûte un petit-déjeuner équilibré anti-fringale ?

  • 100 grammes de pain de seigle : 30 centimes.
  • 1 tasse de café non sucré : 22 centimes.
  • 7 grammes de beurre : 5 centimes.
  • 15 grammes de noix : 30 centimes.
  • 1 fromage blanc : 17 centimes.
  • 1 pomme : 47 centimes.

Total : 1,51 €

Total sur la semaine : 10,57 €

Soit 39 centimes de différence par rapport au traditionnel.

Certes, le tarif est un peu plus élevé. Mais il vous garantira l’absence de fringale dans la matinée. Du moins, si celles-ci sont en lien avec votre petit-déjeuner et non d’origine émotionnelle.

Donc finalement, vous payez moins cher, serez en meilleure santé et vous perdrez du poids !

 

Récapitulatif pour le repas du matin :

  • Le mien : 1,64 €/jour.
  • Le classique : 1,12 €/jour + les éventuels en-cas dans la matinée. (Brownies: 0,20 €/pièce à la barre Gerlinéa à 1,82 €)
  • La version « saine » du petit-déjeuner traditionnel : 1,51 €.

Manger de la viande tous les jours vous met sur la paille

Vous n’êtes pas sans savoir que la viande, ce n’est pas donné.

Et pour vous mettre devant les faits, voici les prix pratiqués en grande surface. Ainsi qu’en boucherie et en poissonnerie :

Poulet :

  • Fermier : 10,50 € le kilo.
  • En grande surface : 5,50 €.

Côte de porc :

  • Élevé en plein air : 23 € le kilo.
  • En grande surface : 9,60 €.

Escalope de dinde : 10,90 € le kilo.

Pavé de saumon

  • En poissonnerie : 32,90 € le kilo.
  • En grande surface : 18,52 €.

Filet de lieu noir (colin)

  • En poissonnerie : 19,50 € le kilo.
  • En grande surface : 7,50 €.

Soit une moyenne de 19,36 € le kilo en boucherie/poissonnerie. Contre 10,40 € en grande surface.

C’est cher. Mais heureusement pour nous, la nature a prévu le coup.

Premièrement, des œufs de qualités reviennent à 30 centimes d’euros pièce.

Mais en plus ?

La nature vous propose des sources de protéines végétales, d’aussi bonne qualité, mais pour un prix ridicule.

 

Les légumineuses bien moins chères que la viande

Cette famille regroupe les haricots secs, tofu ou lentilles (voir la liste ici).

Et ces alternatives à la viande sont moins chères. Bien moins cher.

Avec un prix moyen de 2,92 €/kilo.

Alors même si vous devez manger de plus grosses portions, ça reste avantageux.

Personnellement, je suis végétarien.

Et en moyenne, je mange quotidiennement entre 400 et 500 grammes de légumes secs. Ce qui me revient à 1,31 €/jour.

Si j’étais comme la majorité des Français, et consommais 200 grammes de viande par jour, ça me coûterait 2,96 € en boucherie ou 1,73 € en grande surface.

 

Et sur une semaine voici le ticket de caisse :

  • Moi avec mes 3,150 kilos de légumineuse : 9,19 €.
  • Français lambda avec 1,400 de viande : entre 12,11 € et 20,72 €.
  • Flexitarien : 3 portions de viandes de qualité par semaine (4,44 €), 2 de poissons gras (7,89 €) et le reste en légumineuse (2,62 €) : soit un total de 14,95 €.

Maintenant, la viande n’est pas le seul point à regarder. Surtout que là, ce n’est qu’une moyenne.

Les prix varient du simple au double. Selon l’origine et la qualité de la viande. Ou selon la saison de pêche.

Ainsi, on peut déjà observer qu’en réduisant sa consommation de viande et en achetant de la qualité. Le prix à la semaine n’est pas beaucoup plus élevé.

Moins de 3 € de différence par semaine pour préserver sa santé et veiller au bien-être animal.

Surtout que dans l’exemple, j’ai pris du saumon à près de 33 € le kilo. (perso, ça me ferait mal) Mais vous pouvez facilement remplacer un pavé de saumon par des sardines, bien plus abordable.

Voilà pour la partie réservée aux protéines.

Maintenant, faisons tomber un mythe :

 

Les légumes coûtent-ils si cher que ça ?

Beaucoup de personnes se plaignent que manger des légumes tous les jours, ça coûte cher.

Alors quand je leur demande d’en consommer 2 fois par jour, j’ai leur banquier qui m’appelle !

Personnellement, j’ai beaucoup de mal à comprendre ça.

Car je mange des légumes quotidiennement, et je n’ai pas besoin de braquer une banque sur la route du marché !

Mais c’est peut-être parce que je respecte la règle d’or.

Celle qui stipule que lorsqu’il s’agit de légumes, la clé est de les choisir de saison.

Bah oui, une tomate en hiver ce n’est pas le même prix qu’en plein été. Sans parler de son goût juteux et savoureux totalement absent lors de la saison froide.

Pour vous donner une idée des prix, voici la liste des prix pratiqués chez mon primeur, en novembre 2020 :

  • Navet 2,95 €
  • Oignon 1,80 €
  • Courge 1,95 €
  • Carottes 1,50 €
  • Poireaux 1,80 €
  • Rutabaga 2,95 €
  • Céleri rave 1,90 €
  • Boule d’or 2,95 €
  • Champignons 3,95 €
  • Pomme de terre 1,30 €
  • Chou frisé 1,50 €/pièce
  • Chou blanc 1,95 €/pièce
  • Chou de Bruxelles 2,50 €
  • Chou romanesco 2,50 €/pièce

En moyenne, les légumes coûtent 2,32 €/kilo.

Bon, je suis conscient que mon primeur pratique des prix bas. Mais même si on rajoute 1 € de plus, les végétaux ne vous feront pas crouler sous les dettes.

 

Ma consommation de légumes me revient à…

Chaque jour, je mange environ 500 grammes de légumes et je dépense seulement 1,16 € par jour.

Soit 8,12 € par semaine.

Alors oui, ce n’est pas bio. Mais manger sainement ne signifie pas manger bio.

Et si vous souhaitez faire encore plus d’économie, tournez-vous vers le surgelé.

 

L’étude qui prouve que les légumes coûtent cher.

D’après une étude, manger sainement reviendrait 3x plus cher.

J’ai trouvé ça étrange. Et en me penchant sur leur méthode de calcul, j’ai compris.

Ils comparaient les aliments « sains » et « moins sains » en fonction du nombre de produits pour atteindre 1000 calories.

graphique d'une étude qui dit que manger sainement coûte cher

Pour schématiser très grossièrement, c’est comme si je vous disais que pour vivre, vous devez manger 2000 calories par jour. Et que pour les atteindre vous devez manger :

  • 5,4 kilos de brocolis soit 13,5 €.
  • Ou 400 grammes de cookies soit 1,38 €.

Dans ce cas, oui, les légumes, ça coûte cher. Très cher même.

Sauf que les calories, ça ne fait pas tout. Et dans mon premier exemple, comme dans l’autre, vous aurez des problèmes de santé.

Mais bizarrement, vous arriverez plus facilement à manger vos biscuits que 5 kilos de légumes.

Oui, grossir et être en mauvaise santé, c’est facile !

Un peu trop d’ailleurs…

 

La vraie dépense, elle est là

Personnellement, je mange beaucoup de fruits. Surtout des bananes !

Et c’est certainement là où la notion de « manger sainement ça coûte cher » prend tout son sens.

Car même en pleine saison, un fruit, ça reste lourd.

  • Une pomme dans les 180 grammes
  • Une orange environ 240 grammes
  • Et une poire dans les 280.

Et forcément, ça chiffre vite, surtout si on en mange 3 à 4 portions par jour.

Voici quelques prix au kilo relevés chez mon primeur :

  • Clémentine 2,95 €
  • Pommes 2,60 €
  • Poire 2,20 €
  • Pommes pour compote 1 €
  • Raisins 3,95 €
  • Pruneaux 7,50 €
  • Figues sèches : 17,95 €

Sans compter les pommes pour compote, les fruits frais coûtent, en moyenne, 2,92 €. Et encore une fois, mon primeur n’est pas très cher.

Pour 4 portions :

  • 2 clémentines : 60 centimes
  • 1 pomme : 47 centimes
  • 1 banane : 26 centimes
  • 1 poire : 61 centimes

Total 1,94 €/jour.

Total sur la semaine : 13,58 €.

Et ça, c’est uniquement si vous n’achetez pas des fruits à la pièce, comme le kiwi ou le pomelo.

Oh. Et n’oubliez pas :

Même si le tarif des fruits secs gravite autour de 10 € le kilo, rappelez-vous qu’une grande partie de l’eau est partie. Ce qui les rend bien moins lourds que leur version fraîche.

Mais oui :

Si vous n’avez pas l’habitude de consommer des fruits et légumes, ça alourdit la facture. Et effectivement, vous pouvez vous dire que manger sainement coûte cher.

Passons aux céréales.

 

Les céréales viennent alléger vos finances !

Le riz ou les pâtes font partie des aliments bon marché.

Mais pas forcément les plus sains pour votre corps. Ni ceux à privilégier lorsque vous cherchez à maigrir.

Car en l’absence de fibre, donc de légumes, les pâtes passent rapidement dans votre sang. Ce qui élève brusquement votre taux de sucre sanguin. Et favorise le stockage du gras.

C’est pourquoi je vous invite toujours à consommer des légumes avec vos céréales. Et surtout de prendre ces derniers en version complète. Plus riche en fibre.

Bien que les fibres des céréales soient différentes de celles des légumes, elles sont complémentaires.

Mais revenons au sujet.

Ainsi :

  • Des coquillettes classiques reviennent à 12 centimes la portion de 85 grammes crus.
  • Et du riz blanc à 7 centimes la portion de 60 grammes crus.

Forcément, c’est difficile de faire mieux.

Et si vous mangez ça tous les jours, c’est normal de dire que manger sainement ça coûte cher.

Toutefois, vous pouvez faire mieux.

Comme je l’ai dit, privilégiez la version complète des céréales. C’est un peu plus cher, mais pas tant que ça :

  • Des coquillettes au blé complet : 20 centimes la portion.
  • Le riz complet : 15 centimes par portion.

Mais si vous souhaitez varier :

  • Quinoa : 40 centimes pour 50 grammes crus. (ça triple à la cuisson)
  • Sarrasin : 25 centimes pour 45 grammes crus.

Maintenant, si vous souhaitez manger sainement, je vous invite à réduire vos portions de céréales. Sans pour autant les priver.

Dans le cadre d’un rééquilibrage alimentaire, je ne donne pas d’indication particulière en ce qui concerne les portions.

J’aime quand c’est simple.

Surtout que vous n’avez pas besoin d’un tel contrôle sur votre alimentation pour maigrir.

Toutefois, pour vous donner un ordre d’idée, une poignée de pâte ou de riz cru par jour est amplement suffisante. Surtout si vous n’êtes pas très active.

Hors pain, une portion par jour de céréale revient donc à 26 centimes d’euros par jour.

Soit 1,82 € par semaine.

Donc si vous rééquilibrez vos portions, vous pouvez réaliser quelques euros d’économie par semaine.

 

Combien coûte un goûter sain et équilibré ?

Pour les en-cas de l’après-midi, je vous invite à consommer :

  • Des fruits frais. Pomme, banane.
  • Des fruits secs. Figues, abricots secs.
  • Et des oléagineux. Amandes ou noix non salées.

➡️ Voir : 41 collations saines (sans préparation)

Et malheureusement, ça fait parti des aliments les plus onéreux.

  • Une pomme : 47 centimes.
  • Une poignée d’abricots secs représente 10 fruits pour un total de 55 grammes : 72 centimes.
  • Et une poignée de noix : 30 grammes soit 60 centimes.

Total : 1,79 € par goûter.

Total sur la semaine : 12,53 €

Deux petites précisions :

1) En rééquilibrant votre alimentation, le goûter devient facultatif. Car finalement, si vous avez faim dans l’après-midi ça signifie trois choses :

  1. Soit, vous ne mangez pas suffisamment à midi.
  2. Vous mangez sous le coup d’une émotion (stress, ennui)
  3. Ou votre déjeuner était mal équilibré : trop de glucides (comme les pâtes, pâtisseries, pain) et pas assez d’aliments rassasiants (protéines et fibres)

2) Vous pouvez très bien manger des aliments différents mais tout aussi sain :

  • Du pain de seigle / de petit épeautre
  • Avec de la purée d’amande / de noisette
  • Ou de l’huile de noix de coco et du chocolat.

Maintenant, comparons-le avec des en-cas industriels.

 

Est-ce qu’un goûter sain coûte vraiment plus cher ?

Pour le « quatre heure malbouffe », j’ai décidé de prendre :

  • 1 verre de jus de fruits : 34 centimes.
  • 2 Brownies de marque distributeur : 40 centimes.
  • 1 glace à la vanille aux éclats d’amande : 50 centimes.

Total : 1,24 €

Total sur la semaine : 8,68 €

Personnellement, ça ne me tiendrait pas. Mais je n’ai pas osé prendre davantage pour essayer de rester dans les normes.

Maintenant, prenons un second exemple, salé cette fois :

  • 1/2 baguette = 45 centimes
  • 30 grammes de pâté : 21 centimes
  • 30 grammes de camembert : 15 centimes

Total : 81 centimes.

Total sur la semaine : 5,67 €

 

Petit récapitulatif :

  • En-cas sains : 1,79 €
  • Goûter sucré industriel : 1,24 €
  • Et casse-croûte salé : 81 centimes.

Donc oui, manger sainement ça coûte plus cher. Surtout au goûter.

Maintenant, récapitulons.

 

Manger sainement, combien ça coûte au final ?

Vous avez des chiffres partout. Et vous êtes certainement perdue !

Alors, récapitulons. Et voyons si bien manger, ça coûte si cher que ça.

 

Le prix d’un petit-déjeuner :

  • Un petit-déjeuner classique revient à 1,12 € + éventuels fringales
  • La version plus saine revient à 1,51 €.

Soit une différence de 39 centimes par jour.

Qui peut être réduit à 0 en présence de fringales liées à un petit-déjeuner mal équilibré.

 

Combien coûte un goûter sain ?

  • Un en-cas classique salé coûte 81 centimes.
  • Un 4 h sucré revient à 1,24 €
  • Alors qu’un goûter « sain » vaut : 1,79 €

Soit une différence entre 55 et 98 centimes par jour.

 

Et les repas principaux, quelle différence de prix ?

Option 1 : vous êtes une guiche en cuisine et mangez uniquement des plats préparés

  • Moyenne de plat cuisiné : 2,39 €
  • Et un yaourt à la vanille : 24 centimes.

Total : 2,63 €

 

Option 2 : Viandard incorrigible, allergique aux fruits et légumes et amateur de produits laitiers.

  • Vous mangez 100 grammes de viande : 86 centimes
  • Avec une portion de pâtes : 12 centimes
  • 100 grammes de baguette : 36 centimes
  • 30 grammes de camembert : 15 centimes
  • Et un yaourt à la vanille : 24 centimes

Total : 1,73 € par repas.

 

Option 3 : Vous suivez un rééquilibrage alimentaire. Et achetez peu de produits animaux, mais favorisez la qualité.

  • Vous mangez 3 portions de viande par semaine, 2 de poissons gras. Et le reste en légumes secs. En moyenne : 1,06 € par repas.
  • 250 grammes de légumes : 58 centimes.
  • 1 pomme : 47 centimes.

Total : 2,11 € par repas.

Seulement 38 centimes séparent un repas sain d’un repas non adapté à votre corps.

Évidemment : les prix varient d’un repas à l’autre. Vous ne mangez pas toujours la même chose et parfois la viande sera plus ou moins chère.

Note : les deux portions de poissons gras de mon exemple étaient à plus de 33 € le kilo…

Maintenant, voici combien je dépense par repas :

 

Option 4 : Vous êtes végétarienne et mangez comme moi :

  • 250 grammes de légumes : 58 centimes
  • 250 grammes légumes secs : 65 centimes
  • 100 grammes de compote : 10 centimes

Total : 1,33 € par repas.

Je mange mieux et paye entre 40 centimes et 1,30 € de moins par jour.

 

Rajoutons les autres repas et voyons sur une semaine si manger sainement coûte cher ou pas.

 

Récapitulatif sur une semaine

Pour mes calculs, j’ai uniquement pris en compte :

  • 1 petit-déjeuner
  • 1 repas à midi
  • 1 goûter
  • 1 repas le soir

Je n’ai pas compté les à-côtés, du style huiles, épices, alcool, etc.

Ni les fringales éventuels. Sinon, on ne s’en sort plus !

 

Ce que paie un français qui ne cuisine jamais :

  • Repas principaux : 36,82 €
  • Petit-déjeuner classique : 7,74 €
  • Goûter sucré : 8,68 €

Total : 53,24 € par semaine

 

Ce que mange un français moyen allergique aux fruits et légumes :

  • Repas principaux : 24,22 €
  • Petit-déjeuner classique : 7,74 €
  • Goûter sucré : 8,68 €

Total : 40,64 € par semaine

 

Le prix d’une semaine d’un rééquilibrage alimentaire :

  • Repas principaux : 29,54 €
  • Petit-déjeuner anti-fringale : 10,57 €
  • Goûter healthy : 12,53 €

Total : 52,64 € par semaine

 

Ce que je dépense chaque semaine :

  • Repas principaux : 18,62 €
  • Petit-déjeuner : 11,48 €
  • Goûter : 11,48 € (je mange la même chose que le matin !)

Total : 41,58 € par semaine

Mes exemples ne sont pas parfaits. Loin de là.

Surtout que j’ai pris des exemples assez extrêmes dans les deux premiers cas.

Mais dire que manger sainement coûte cher est donc à la vrai et faux.

Car tout dépend d’où vous partez.

  • Si vous vous rapprochez des gens qui mangent de la viande et des céréales à chaque repas. Vous paierez 12 € de plus par semaine.
  • En revanche, si vous ne cuisinez jamais. Vous mettre derrière les fourneaux vous fera économiser 60 centimes !

Sauf qu’aujourd’hui, vous êtes certainement entre les deux.

Et que vous ne prenez peut-être pas de collations à 4h.

Et donc ?

Rééquilibrer votre alimentation vous fera payer moins de 10 € de plus par semaine.

Concluons avec un point capital à ne pas oublier.

 

N’oubliez pas le prix caché :

Oui, vous l’avez vu, bien manger ça coûte plus cher.

Évidemment, ce n’est pas facile de s’approcher de la véritable dépense. Ni de savoir si ça vous coûtera effectivement plus cher. Beaucoup de paramètres entrent en jeu.

Maintenant, il y a deux choses à prendre en compte :

  1. Votre santé
  2. Votre bien-être.

Car finalement, aujourd’hui vous êtes peut-être mal dans votre peau.

Vous faites tout pour camoufler vos formes et n’êtes pas à l’aise dans l’intimité.

Et ça, c’est un lourd tribut que vous payez chaque jour.

Je pense que tout le monde mérite de se sentir bien dans son corps. Que tout le monde mérite d’avoir la silhouette qui désire. Mais pour ça, il n’y a pas de secret :

Bien manger est la clé.

Aujourd’hui, vous pensez peut-être que vous n’avez pas les moyens de bien vous nourrir.

Seulement, que se passera-t-il dans quelques années ? Comment vous allez vous sentir si vous continuez de vous nourrir de façon déséquilibrée ?

C’est votre santé qui en payera le prix.

Et comme le dit le Dr Thomas Fuller

C’est en période de maladie que l’on se rend compte que la santé n’a pas de prix.

Maintenant, vous savez.

Manger sainement ne coûte pas si cher finalement. Surtout si ça vous permet de vous sentir bien dans votre tête et dans votre peau.

Et rien ne vous oblige à manger autant que dans mes exemples. Ni de prendre un goûter si vous n’avez pas faim.

C’est peut-être un petit sacrifice pour vous. Mais vous n’êtes pas obligée de changer du tout au tout.

Je veux juste que vous fassiez un petit pas dans la direction souhaité. Un premier pas pour avancer vers votre objectif. Vers un mode de vie plus sain et une meilleure santé.

Et croyez-moi une fois atteint, vous ne le regretterez jamais.

 

Source des prix :

Drive Intermarché.

Boulangerie en ligne.

Poissonnerie en ligne.

Boucherie en ligne.

 

Qui suis-je ?

Jonathan RICHARD - conseiller en alimentation

Suite à des problèmes de santé, je suis passé d'un état de surpoids (90 kg) à sous-poids (55 kg) en moins d'un an.

C'est à ce moment-là que j'ai décidé de reprendre ma vie et ma santé en main. J'ai commencé à m'intéresser au développement personnel ainsi qu'à la nutrition. Cette dernière m'a tellement plu que j'ai poursuivi mes études dans ce domaine !

Aujourd'hui diplômé, j'aide les femmes à perdre du poids durablement, sans régime et sans frustration grâce au rééquilibrage alimentaire.


Tags


{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>